Rentrée scolaire : les aides de la médecine complémentaire

6 minutes de lecture
médecine complémentaire stress

La rentrée scolaire apporte avec elle un lot de problèmes plus ou moins importants : stress de la séparation, retour de la contrainte des horaires, difficultés pour se lever à l’heure, difficulté à mémoriser les nombreuses matières, etc. 

La médecine complémentaire (huiles essentielles, plantes, homéopathie, essences spagyriques, bourgeons, macérât glycérinés… ) peut apporter une solution satisfaisante à ces multiples problèmes.

Quelles plantes pour améliorer la mémoire ? 

Le Ginkgo biloba est la plante la mieux étudiée pour la mémoire

Le ginkgo biloba est même conseillé dans certains hôpitaux, chez des patients souffrant d’Alzheimer, soit pour repousser l’introduction d’une médication classique, soit en association à cette médication. 

Son action réside sur l’amélioration de la microcirculation au niveau du cerveau, ainsi qu’au niveau de la circulation périphérique. Cette plante est donc efficace non seulement pour stimuler la mémoire, mais également pour améliorer la circulation au niveau des extrémités. On trouve ce symptôme chez les personnes souffrant du syndrome de Raynaud ou alors tout simplement chez les personnes ayant toujours froid aux extrémités.  

L’amélioration de la microcirculation cérébrale lui confère aussi un effet positif sur le traitement des vertiges d’origine vasculaire (syndrome de Ménière, par exemple.) 

La réputation de cette plante n’est donc pas usurpée. On peut l’utiliser pour un grand nombre de pathologies. La seule mise en garde sera de l’éviter en cas d’opération chirurgicale, ainsi que chez les personnes sous traitement anti-coagulant, car elle fluidifie le sang. 

Le Bacopa, la plante des élèves stressés et angoissés 

C’est une plante présente dans la pharmacopée ayruvédique, médecine traditionnelle de l’Inde. Elle est recommandée lors d’anxiété, de troubles cognitifs et de problèmes d’attention. Idéal donc pour les élèves stressés, angoissés avec des troubles de la concentration. On la déconseille chez la femme enceinte ou allaitante. 

Pour la mémoire : bourgeons d’olivier, d’aulne et de romarin 

Les bourgeons de certaines plantes déploient également des propriétés intéressantes sur la mémoire. Le complexe associant l’olivier, l’aulne et le romarin stimule la mémoire et la concentration, favorise une meilleure circulation cérébrale, préserve le tonus intellectuel et augmente la résistance à la fatigue. De plus, les bourgeons sont faciles à administrer (sous forme de gouttes) et ont l’avantage de pouvoir être adaptés à tous les âges. Ainsi, il n’y a pas besoin de produits différents, dans une famille nombreuse, composées de jeunes et de moins jeunes enfants. 

Réduire le stress avec la médecine complémentaire 

Le stress apparait à différents moments de l’année scolaire : au tout début, pour les élèves ayant des difficultés à se séparer de papa-maman, en cours d’année, pour les élèves subissant des moqueries de leurs camarades pouvant aller jusqu’à de la persécution, et également tout au long de l’année scolaire pour les élèves éprouvant des difficultés lors des examens. 

La médecine complémentaire peut donc dérouler toute sa puissance dans ces indications. 

Les huiles essentielles efficaces sur les troubles du système nerveux 

Les troubles du système nerveux constituent un domaine dans lequel les huiles essentielles sont très efficaces. Plusieurs molécules présentent des propriétés du plus haut intérêt dans le but de favoriser la détente et le sommeil.  

On citera pêle-mêle :  

  • La Lavande officinale pour ses propriétés calmante et sédative associées à une action antispasmodique puissante.
  • La mélisse et la verveine citronnée qui démontrent des actions calmante et sédative très puissantes. Malheureusement ces 2 dernières huiles sont très chères et donc délicates à conseiller.  
  • La famille des Citrus démontre aussi des propriétés calmantes très intéressantes. On retrouve dans ce groupe les essences de Citron, de Mandarine, de Bigarade, de Pamplemousse, d’Orange. Les essences de Citrus sont photos sensibilisantes, on évitera ainsi de les utiliser avant de s’exposer au soleil. 

N’oubliez pas que les huiles essentielles sont des produits très puissants et ne doivent être conseillés que par des professionnels de la santé ayant reçu une formation dans ce domaine (pharmaciens, médecins, naturopathes). 

Des plantes et bourgeons apaisants pour des élèves angoissés 

Les plantes comme la passiflore, la valériane, la mélisse trouvent ici aussi une utilité pour calmer le stress, les crampes d’estomac et améliorer le sommeil. Le pavot de Californie (ou Eschscholtzia californica) sera vraiment efficace pour les élèves présentant des troubles du sommeil. 

Les bourgeons de figuier et de tilleul font partie également de la panoplie des substances naturelles ayant un effet calmant du système nerveux. On y ajoutera le bourgeon d’aubépine, très efficace pour diminuer les palpitations cardiaques. 

Le magnésium, l’oligoélément indispensable contre le stress 

Saviez-vous que le 70 % de la population est en manque de magnésium ? On oublie souvent que cet oligo-élément joue un rôle très important dans les troubles du système nerveux. Un manque de magnésium se manifeste par de l’anxiété, de l’insomnie, des maux de tête, des crampes, des tressautements des paupières. Le magnésium est un sel qui se présente sous différentes formes chimiques dont certaines provoquent de la diarrhée.  Pour éviter ces effets secondaires sur le système digestif, on choisira de préférence une formule contenant :  

  • du glycérophosphate de magnésium  
  • de la vitamine B6, qui améliore l’entrée du magnésium dans la cellule 
  • de la taurine qui maintient le magnésium à l’intérieur de la cellule, assurant ainsi une efficacité redoutable à ce sel de magnésium. 

La fatigue : la médecine complémentaire peut vous venir en aide

Surcharge de matière scolaire, activités extrascolaires, artistiques et/ou sportives, nuits courtes… Voici un cocktail détonnant pour arriver, à coup sûr, à un état de fatigue vite alarmant.  

Le ginseng, lutte contre la fatigue 

On ne vous présente plus le ginseng, plante d’origine asiatique utilisée depuis des siècles pour lutter contre la fatigue. Pour l’anecdote, les Russes, jaloux des performances sportives des athlètes chinois, ont développé leur propre ginseng cultivé en Sibérie. Ce ginseng russe porte le nom de Eleutérocoque et démontre également des propriétés remarquables pour lutter contre la fatigue et améliorer les performances tant physiques qu’intellectuelles. Ces 2 plantes devraient être évitées chez des personnes présentant des problèmes cardiaques (palpitations, hypertension) et le ginseng ne doit pas être pris lors de cancer hormono-dépendant. 

Huiles essentielles et bourgeons contre l’épuisement  

Les huiles essentielles sont également d’une grande utilité pour lutter contre l’épuisement. Si la fatigue vous prend dès le lever matinal, un mélange d’épinette noire et de pin sylvestre, dilué dans de l’huile végétale de noisette, en massage des glandes surrénales, vous fera sauter du lit sans problème. Attention, ce mélange ne doit pas être utilisé chez les enfants en dessous de 6 ans, ainsi que dans les 3 premiers mois de grossesse. 

Le bourgeon de cassis fait incontestablement partie des produits naturels visant à lutter contre la fatigue. Il mime les propriétés de la cortisone et sera donc utilisé dans un très large domaine thérapeutique : lutter contre la fatigue, diminuer les phénomènes allergiques (rhume des foins, asthme, allergies cutanées…), calmer les rhumatismes, etc. On le prendra de préférence le matin qui est l’heure physiologique de la sécrétion de la cortisone. 

Le cassis est réputé pour avoir un effet synergique sur les bourgeons qui lui sont associés. Un peu comme un turbo dans un moteur. Cette propriété est mise à profit dans le mélange qui associe les bourgeons de Cassis, Romarin, Sequoia et Chêne. Ce mélange tonique s’administre matin et midi. Il peut parfois être pris le soir pour les étudiants qui s’y prennent à la dernière minute pour préparer leurs examens… 

Pour finir, une petite mise en garde 

Il faut rappeler que produits naturels ne riment pas nécessairement avec absence d’effets secondaires ou d’interactions. Il faut toujours s’adresser à des professionnels de la santé formés dans le domaine des médecines complémentaires. Ceci est particulièrement valable si vous souffrez d’autres maladies ou si vous prenez des médicaments de la médecine classique. 

Dr. Brigitte Mudry-de Quay 
Pharmacie de Quay 
Grand-Pont 2 
1950 SION 

Recevez les informations sur nos posts gratuits directement dans votre boite mail.



Partager sur :

A propos de l'auteur Permafood

Articles liés

P

L’amarante blette, un légume oublié à redécouvrir

Cette espèce a été largement cultivée sous le nom de « blette » depuis…

LIRE LA SUITE

Les algues, des bombes nutritionnelles dans votre assiette

Les algues sont consommées au Japon, en Chine et en Corée depuis…

LIRE LA SUITE

Comment le sport renforce – il notre immunité ?

Table des matières Toggle Les bienfaits de l’activité physique et du sport…

LIRE LA SUITE
Panier