A quoi sert l’eau dans notre organisme ?

4 minutes de lecture
utilité eau

L’eau est importante pour le corps humain, c’est une vérité universelle.  

On dit souvent, qu’il est possible de jeûner pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, dans des cas extrêmes (à ne surtout pas prendre comme exemples). En revanche, ne pas boire durant plus d’un à trois jours (selon la température, le volume corporel et l’état de santé), c’est la mort assurée par hyperthermie et déshydratation. Derrière ces deux menaces, se cachent des réalités biologiques qui permettent de comprendre les rôles de l’eau. 

L’eau répond à des besoins de logistique, de transport, de communication, de nutrition, d’activité électrique et de réactions biochimiques. Sans elle, en effet, rien n’est possible. 

L’eau coule et s’infiltre partout 

L’eau liquide présente un avantage physique immédiatement visible : elle s’infiltre partout. Il n’est pas simple de maîtriser cette particularité, qui fait d’elle une grande force, en attente dans un barrage ou en mouvement dans une vague. Elle passe ainsi d’une cellule à une autre, se glisse entre les cellules et vient grossir les nombreux liquides corporels, dont elle est le constituant, à chaque fois, majoritaire.  

L’eau ne se promène jamais seule

L’eau est toujours accompagnée de nombreuses substances de taille très variable.  

L’eau est accompagnée de petites substances : les électrolytes 

Les plus petites substances, qui accompagnent systématiquement l’eau, sont les électrolytes (minéraux et oligoéléments sous forme « ionisée », c’est-à-dire chargée électriquement).  

La différence de concentration de ces ions, selon les liquides intracellulaires ou extracellulaires, est cruciale, en particulier pour l’activité électrique de nombreuses cellules (neurones, muscles, etc.). Par exemple, le potassium est beaucoup plus concentré dans les cellules qu’en dehors. A l’opposé, le sodium est beaucoup plus présent dans les liquides extracellulaires. Cette différence est maintenue en permanence par des pompes situées sur les membranes des cellules. Sans elle, aucune cellule ne pourrait se « dépolariser », c’est-à-dire véhiculer une onde électrique. 

L’eau est accompagnée de substances plus grosses : glucides, lipides et protéines 

Comme les électrolytes, les matières premières, permettant l’entretien des tissus, sont également transportées grâce à la fluidité de l’eau. Sans elle, le glucose, les acides aminés et les acides gras ne peuvent pas atteindre les cellules du foie, des muscles ou du cerveau, entre autres nombreux exemples.  

L’eau transporte les résidus issus de notre métabolisme 

L’eau permet de faire sortir les différents résidus (non pas déchets) issus de notre métabolisme, pour qu’ils soient éliminés ou recyclés par le foie. Si l’on ne boit pas assez, la bile, que le foie produit, risque de trop se concentrer, et de se précipiter en lithiases (cailloux) biliaires. De même, les urines doivent être suffisamment diluées afin d’évacuer toute l’acidité issue de l’utilisation des protéines, ou des résidus produits par le catabolisme, phénomène qui concerne toutes nos cellules. On ne peut donc pas expulser ce qui nous intoxique, sans le flux de l’eau qui nous traverse. De plus, sans un apport d’eau suffisant, l’organisme risque de développer une acidose qui bloquera irrémédiablement tous les processus biologiques… et biochimiques. 

L’eau transporte l’acide carbonique  

Plus fascinant encore, au bout du bout de l’utilisation des substrats pour produire l’énergie de nos cellules, se trouve l’acide carbonique. L’eau le transporte sous forme de carbonate ou bicarbonate dans le liquide sanguin. L’ultime étape de son élimination se déroule au cœur des poumons, grâce à une enzyme « zinc-dépendante », appelée « anhydrase carbonique », qui divise l’acide carbonique en deux molécules : une molécule de dioxyde de carbone et une molécule d’eau. 

Ainsi la boucle est bouclée !  

Si on suit le parcourt de l’eau, elle :  

  1. est captée par les végétaux,
  1. est couplée au dioxyde de carbone de l’air pour fabriquer des matières organiques consommées, sous de multiples formes, par l’être humain  
  1. participe à toutes les étapes, sans exceptions, de notre alchimie vitale. 

Au bout du bout, comme un retour à la source, on retrouve de l’eau, rejetée par la respiration, et remise dans le circuit originel… 

L’eau fait partie de toutes les réactions nécessaires à la vie 

L’eau fait partie intégrante de toutes les réactions nécessaires à la vie :  

  • Elle permet le transport des molécules qui y participent (les réactants).  
  • Elle facilite ainsi leur rencontre, qui n’est pas une évidence.  
  • Elle contribue à maintenir les conditions physiques nécessaires, comme le pH idéal, car un milieu trop acide ou trop basique rend les enzymes inopérantes, à défaut de les détruire irrémédiablement.  
  • Elle est également un réactant charnière de la vie : on utilise une molécule d’eau à chaque « coup de ciseau » placé entre deux acides aminés ou deux glucoses, c’est ce qu’on appelle l’hydrolyse. On produit une molécule d’eau à chaque fois qu’on les reconnecte… 

Alors, qu’en dites-vous ? Est-ce que ça donne envie de prendre un verre… d’eau ? 

Recevez les informations sur nos posts gratuits directement dans votre boite mail.



Partager sur :

Mots clés de l'article :

A propos de l'auteur Permafood

Articles liés

P

Courir pour perdre du poids : ça marche ?

Nombreuses sont les personnes qui se mettent à la course pour affiner…

LIRE LA SUITE
P

Tisanes de plantes sauvages du bord de la Méditerranée

S’intéresser aux plantes sauvages, c’est : l’occasion d’ouvrir nos sens et d’affiner notre…

LIRE LA SUITE

Lipides : comment peut-on manger « mieux gras » ?

Table des matières Toggle Les lipides : qu’est-ce que c’est ?Comment stockons-nous les…

LIRE LA SUITE
Panier