Kéfirotèque : la macro-archive pour le micro-vivant

4 minutes de lecture
P
boisson fermentée kefir

Je suis émerveillée par l’univers de la fermentation, par la complexité des interactions et des processus qui se déclenchent et par la surprise toujours renouvelée au moment du résultat.

Quand on travaille avec le vivant, le champ des certitudes se reformule et devient moins rigide et plus flexible !

Dans une recette, même si l’on respecte les proportions et les ingrédients, le processus et le résultat auront de légères variantes, parfois à peines perceptibles, parfois beaucoup plus marquées.

Réaliser des fermentations permet de collaborer au maintien de la micro-biodiversité

Dans le cas du kombucha ou du kéfir, en plus des bactéries et des levures présentes dans « la mère » qui vont permettre la fermentation, il y aura des levures indigènes propres au milieu, aux plantes et aux fruits utilisés, surtout si l’on travaille avec des produits bio…

Ce contenu est réservé aux abonnés premium Déjà abonné ? Se connecter

Tous les contenus en illimité avec
l'abonnement premium

Accédez à tous les contenus de Permafood en illimité et sans engagement

Posez vos questions aux experts lors des webinaires mensuels

Soutenez les professionnels de la santé sans conflit d’intérêt avec l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique.

Partager sur :

Mots clés de l'article :

A propos de l'auteur Permafood

Articles liés

La soupe d’ortie, une bombe nutritionnelle !

Hildegarde nous conseille vivement de manger de l’ortie : « L'ortie ne vaut rien…

LIRE LA SUITE
P

L’Herbe à la goutte soulage les douleurs articulaires

L'herbe à la goutte, aussi appelée herbe aux goutteux, contribue à réduire…

LIRE LA SUITE
P

Galinsoga – plante facilitant la digestion

Le galinsoga pourrait passer pour une mauvaise herbe, car s’il n’est pas…

LIRE LA SUITE
Panier